Alice Guy Blache by Emmanuelle Gaume with Alexandra Lamy

Alice Guy Blache by Emmanuelle Gaume with Alexandra Lamy
Why a movie? Guy-Blaché is the definition of an industry pioneer, rising first through Gaumont Studios, then by becoming the founder and head of Solax Studios. By all accounts a cisgender woman, she nonetheless challenged masculine stereotypes, making big meaningful moves like casting women into then-typically male professions, like magicians or dog-trainers, and taking on the masculine roles herself, dressing as a man and stepping in front of the camera. Today, as we continue to mold our perspectives on how we conceptualize gender and sexuality in mainstream artr, Guy-Blaché’s story is both a feminist rendering of an inherently masculine system, and a subversion of how women were expected to perform both on- and off-screen

dimanche 12 mai 2013

Alice Guy tourne une phonoscene Studio des Buttes Chaumont 1904-1905

Alice Guy tourne une phonoscene 1904 studio Buttes Chaumont Cité Elge
Alice Guy tourne une phonoscene 1904 studio Buttes Chaumont Cité Elge

Véritable making of avant la lettre, ce film d'Alice Guy  montre le tournage d'un des films sonores produits par la Gaumont au début du XXe siècle.
La caméra placée derrière les techniciens permet de voir les différentes phases du tournage : un assistant donne les dernières directives d'emplacement aux acteurs, les phonographes sont réglés une dernière fois et on commence l'enregistrement. Un léger panoramique horizontal vers la droite permet de découvrir le système d'éclairage qui ressemble à une batterie d'énormes quinquets dont s'échappe parfois une inquiétante fumée.
Alice Guy dès l’origine, croit au film parlant. En 1905, elle utilise un appareil, le "chronophone Demenÿ", qui combine l’enregistrement sonore sur rouleau de cire et l’image filmée. L’essentiel de l’activité d’Alice Guy en 1906 et jusqu’au printemps 1907 consistera à réaliser 160 phonoscènes pour le chronophone. Dépassant rarement une ou deux minutes, ils reproduisent surtout des chanteurs en action ou des tableaux illustrés par des chorals. Après les Ballets de l’Opéra (avec Gaillard et la maîtresse de ballet), les Sœurs Mante danseuses mondaines, elle enregistre la classe de Rose Caron rose-caron.blogspot.com du Conservatoire dans Carmen, Mignon, Manon, les Dragons de Villars, les Cloches de Corneville, Madame Angot, la Vivandière, Fanfan la Tulipe, le Couteau de Théodore Botrel. Elle enregistre à la faveur d’un voyage en Espagne  des Danses gitanes Viendront interpréter leur répertoire devant sa caméra et ses enregistreurs : La Belle Otero, Mayol, Dranem, Polin...

Alice Guy tourne une phonoscene  Studio des Buttes Chaumont 1902

Alice Guy tourne une phonoscene  Studio des Buttes Chaumont 1902

Aucun commentaire: